Sleeve gastrectomie Tunisie

La sleeve gastrectomie est le traitement chirurgical de l’obésité à l’endroit de ceux qui ont un  IMC ≥ 40 ou ≥ 35. Encore connue sous le nom de gastrectomie longitudinale, cette chirurgie bariatrique consiste à retirer les 2/3 gauches de l’estomac. Elle est proposée aux patients qui mangent beaucoup (hyperphages).  Le volume de l’estomac restant est de l’ordre de 100-150 ml après l’opération, pas plus grande qu’une banane. L’objectif visé étant de faire perdre le poids au patient, et lui éviter les risques de diabète, d’hypertension artérielle, d’apnée du sommeil, etc., bref, de prolonger sa vie, en supprimant chez lui l’hormone qui favorise l’appétit (la ghréline).

Elle est pratiquée sous cœlioscopie ou sous laparoscopie, à l’aide d’une caméra avec de petites incisions allant de 5 à 15 mm, parfois moins ; ou avec une incision si elle pratiquée par laparoscopie. L’opération de la chirurgie esthétique dure entre 1h et 4h.

Sleeve gastrectomie Tunisie

Sleeve gastrectomie

Bilan et contraintes post-opératoires d’une sleeve gastrectomie

  • 3 à 7 jours d’hospitalisation
  • Strict respect des règles alimentaires du chirurgien
  • Suivi médical régulier
  • Suivi diététique nécessaire
  • Essoufflement, douleurs abdominales aigues ou intenses, fièvre, saignements par l’anus, vomissements répétés, difficultés alimentaires majeures, douleurs des épaules en particulier à gauche, sont quelques signes perceptibles après l’opération qui doivent vous faire consulter votre chirurgien.
  • Couper les aliments en petits morceaux, bien les mâcher, ne pas céder à la première sensation de faim, boire seulement entre les repas et reprendre petit à petit une activité physique.

Résultats et avantages

  • perte de poids durable
  • diminution du risque des maladies causées par l’obésité
  • amélioration de la qualité de vie
  • vomissements peu fréquents qu’avec une gastroplastie
  • perte de poids de l’ordre de 65%
  • pas de mise en place de corps étranger (anneau)

Complications

  • Abcès
  • Péritonite
  • Fistule
  • Hémorragie
  • Embolie pulmonaire

Ou des cas plus graves de :

  • Blessures de l’aorte abdominale, de l’intestin, de l’urètre, de la vessie, sténose, reflux gastro-œsophagien

Quand elles sont prises en compte directement, ces blessures bénéficient des soins adéquats sans séquelles. Sinon, à terme, elles sont causes de péritonite ou d’abcès.


Obtenir devis gratuit